Je confirme être un professionnel de santé*

Valider

* Conformément à la loi française de décembre 2011 relative au renforcement de la sécurité sanitaire et à ses décrets d'application de mai 2012, « les sections des sites internet réservées aux seuls professionnels de santé doivent être, à minima, accessibles après une page d'engagement de l'internaute, certifiant qu'il est un professionnel de santé. »

Informations sur les cookies

Les cookies sont des petits fichiers installés sur votre ordinateur ou votre smartphone. Ils nous permettent de stocker des informations relatives à votre navigation sur notre site.

En savoir plus Accepter les cookies

Politique de confidentialité

Accepter les cookies Fermer

Informations sur les cookies

Olea Medical utilise trois types de cookies :

  • Les cookies de session ou de préférences qui sont indispensables à la navigation et au bon fonctionnement du site
  • Les cookies de mesure d’audience et autres traceurs servant à établir les statistiques d’audience du site

Ces cookies sont paramétrés selon les critères d’exemption du consentement tels que définis par la CNIL

Nom du cookieTypeDescription
Nécessaire à la fourniture du serviceMémorise l'attestation obligatoire "professionnel de santé"
Nécessaire à la fourniture du serviceStocke le consentement pour chaque cookie de type “traceur”.
Nécessaire à la fourniture du serviceStocke l'authentification nécessaire au téléchargement des cases reports
Authentification clientEspace client uniquement. Ce cookie ne sera pas installé si vous ne vous connectez pas à votre compte.
Authentification clientEspace client uniquement. Ce cookie ne sera pas installé si vous ne vous connectez pas à votre compte.
Authentification clientEspace client uniquement. Ce cookie ne sera pas installé si vous ne vous connectez pas à votre compte.
Authentification clientEspace client uniquement. Ce cookie ne sera pas installé si vous ne vous connectez pas à votre compte.
Authentification clientEspace client uniquement. Ce cookie ne sera pas installé si vous ne vous connectez pas à votre compte.
Authentification clientEspace client uniquement. Ce cookie ne sera pas installé si vous ne vous connectez pas à votre compte.
Nécessaire à la fourniture du serviceStocke la langue courante
Mesure d'audienceGoogle analytics
Mesure d'audienceGoogle analytics
Mesure d'audienceGoogle analytics

Bien gérer la découverte fortuite d’une embolie pulmonaire chez un patient atteint de cancer

L’imagerie thoracique permet de confirmer un diagnostic d’embolie pulmonaire. La tomodensitométrie (TDM) est souvent l’examen de choix. Particulièrement précise, elle permet en effet de visualiser les artères pulmonaires et de détecter la présence de caillots sanguins. Dans certains cas, une scintigraphie peut être réalisée. Le patient reçoit alors un traceur radioactif qui se diffuse dans l’organisme. Dans ce cas, c’est le patient qui émet un rayonnement capté par l’appareil, contrairement à la TDM, où le rayonnement est émis par l’appareil. Ces deux examens ont le mérite d’être non-invasifs.

Une embolie pulmonaire peut aussi être détectée alors qu’elle n’était pas recherchée. Grâce aux progrès de l’imagerie médicale, plus rien ou presque n’échappe à l’œil des spécialistes. Il arrive donc qu’un examen demandé pour une pathologie amène les radiologues à en découvrir d’autres. En moyenne, ces « incidentalomes », ou découvertes fortuites, surviennent dans 20 % des cas. Leur prévalence varie grandement en fonction du type d’imagerie utilisée. La TDM thoracique détient le pourcentage d’incidentalomes le plus élevé, avec 45 %.

Un enjeu vital pour les patients atteints de cancer

Alors que l’embolie pulmonaire représente la deuxième cause de mortalité chez les patients atteints de cancer, sa découverte fortuite permet d’agir afin d’allonger leur espérance de vie ainsi que leur confort. Les dernières recommandations de la Société européenne de cardiologie (ESC) indiquent ainsi qu’une embolie pulmonaire fortuite chez les patients cancéreux doit être prise en charge de la même façon qu’une embolie pulmonaire symptomatique.

Comment s’assurer de ne pas passer à côté d’une telle pathologie lorsqu’elle est présente ? Parce qu’elle aide les spécialistes à analyser les images avec plus d’acuité et de rapidité, l’intelligence artificielle se révèle pour eux une alliée précieuse. C’est pourquoi Olea Medical lance Off Search Findings, une nouvelle ligne de produits au sein de sa plateforme d’automatisation du post-traitement des examens tomographiques. Sa vocation : signaler des anomalies inattendues, ou d’autres résultats cliniquement pertinents découverts fortuitement.

L’IA pour fluidifier le triage de l’embolie pulmonaire fortuite

Dans cette gamme, la première solution alimentée par l’IA, nommée iPE, se révèle très prometteuse pour le triage de l’embolie pulmonaire fortuite. Elle inclut les algorithmes d’apprentissage profond les plus récents. Entrainés sur plus de 4 795 cas, avec un nombre considérable de données, ils se révèlent capables d’analyser rapidement et avec précision de grandes quantités d’informations. Grâce à la solution iPE, il n’est plus nécessaire de vérifier systématiquement chaque tomodensitométrie. Intégrée au flux de travail de la plateforme d’automatisation, iPE demeure toujours active. Le logiciel avertit l’utilisateur lorsqu’une analyse plus poussée d’un scanner thoracique est nécessaire. 

Il s’avère ensuite essentiel pour les spécialistes de l’imagerie médicale de communiquer les incidentalomes de manière claire et visuelle. C’est pourquoi les notifications automatiques et les images clés sont instantanément envoyées sur leur outil de travail préféré (mobile, e-mail, système d’archivage d’images PACS). Le traitement en temps réel accélère considérablement les tâches quotidiennes et permet de s’assurer qu’une embolie pulmonaire découverte de façon fortuite sera toujours contrôlée et recevra le suivi approprié. 

 

1 https://sante.lefigaro.fr/article/les-progres-de-l-imagerie-medicale-sont-source-de-surtraitement

2 https://www.egora.fr/actus-medicales/imagerie-medicale/40281-incidentalomes-ce-sont-les-scanners-thoraciques-qui-en-sont

3 https://francais.medscape.com/voirarticle/3604222?reg=1