Je confirme être un professionnel de santé*

Valider

* Conformément à la loi française de décembre 2011 relative au renforcement de la sécurité sanitaire et à ses décrets d'application de mai 2012, « les sections des sites internet réservées aux seuls professionnels de santé doivent être, à minima, accessibles après une page d'engagement de l'internaute, certifiant qu'il est un professionnel de santé. »

Informations sur les cookies

Les cookies sont des petits fichiers installés sur votre ordinateur ou votre smartphone. Ils nous permettent de stocker des informations relatives à votre navigation sur notre site.

En savoir plus Accepter les cookies

Politique de confidentialité

Accepter les cookies Fermer

Informations sur les cookies

Olea Medical utilise trois types de cookies :

  • Les cookies de session ou de préférences qui sont indispensables à la navigation et au bon fonctionnement du site
  • Les cookies de mesure d’audience et autres traceurs servant à établir les statistiques d’audience du site

Ces cookies sont paramétrés selon les critères d’exemption du consentement tels que définis par la CNIL

Nom du cookieTypeDescription
Nécessaire à la fourniture du serviceMémorise l'attestation obligatoire "professionnel de santé"
Nécessaire à la fourniture du serviceStocke le consentement pour chaque cookie de type “traceur”.
Nécessaire à la fourniture du serviceStocke l'authentification nécessaire au téléchargement des cases reports
Authentification clientEspace client uniquement. Ce cookie ne sera pas installé si vous ne vous connectez pas à votre compte.
Authentification clientEspace client uniquement. Ce cookie ne sera pas installé si vous ne vous connectez pas à votre compte.
Authentification clientEspace client uniquement. Ce cookie ne sera pas installé si vous ne vous connectez pas à votre compte.
Authentification clientEspace client uniquement. Ce cookie ne sera pas installé si vous ne vous connectez pas à votre compte.
Authentification clientEspace client uniquement. Ce cookie ne sera pas installé si vous ne vous connectez pas à votre compte.
Authentification clientEspace client uniquement. Ce cookie ne sera pas installé si vous ne vous connectez pas à votre compte.
Nécessaire à la fourniture du serviceStocke la langue courante
Mesure d'audienceGoogle analytics
Mesure d'audienceGoogle analytics
Mesure d'audienceGoogle analytics

Lien critique entre embolie pulmonaire et cancer : connaître les causes et analyser les symptômes

L’embolie pulmonaire est une pathologie grave, caractérisée par l’obstruction partielle ou totale d’une artère pulmonaire, ou d’une de ses branches, par un caillot sanguin. Elle survient, dans la majorité des cas, lorsque des caillots sanguins formés dans les veines profondes des jambes (thrombose veineuse profonde) se détachent et voyagent jusqu’aux poumons. Ils y bloquent la circulation sanguine, et donc l’apport en oxygène vers la partie des poumons qui n’est plus irriguée. Cela peut conduire à une nécrose des tissus – on parle dans ce cas d’infarctus pulmonaire – et entraîne une baisse de l’oxygénation du reste de l’organisme.  Chez les patients atteints de cancer, le risque d’embolie pulmonaire est multiplié par quatre. L’immobilisation et l’alitement prolongés pouvant survenir au cours d’une hospitalisation entraînent un ralentissement de la circulation sanguine, favorisant la formation d’une thrombose. Mais le cancer lui-même et ses traitements représentent d’importants facteurs additionnels.

Chimiothérapies et risques de thrombose

En effet, certaines cellules tumorales produisent un enzyme (protéinase à cystéine) qui active la cascade de la coagulation. Les cellules tumorales peuvent, dans certains cas, pénétrer elles-mêmes le réseau veineux et obstruer le flux sanguin. Les interventions chirurgicales, l’insertion d’un cathéter veineux, endommagent les vaisseaux et diminuent le tonus vasculaire. Enfin, les chimiothérapies ont de multiples conséquences. Si toutes n’augmentent pas le risque de thrombose de la même manière, certaines peuvent détériorer les parois des vaisseaux sanguins, perturber l’équilibre de la coagulation sanguine en diminuant le nombre de plaquettes ou encore provoquer une inflammation systémique, accélérant la formation de caillots sanguins.  Par ailleurs, nombre de patients cancéreux sont âgés et présentent des comorbidités favorisant une embolie pulmonaire, comme l’hypertension, le diabète ou une coronaropathie. C’est pourquoi l’embolie pulmonaire représente la deuxième cause de mortalité chez ces patients

Des patients parfois enclins à minorer leurs symptômes

Mal connue de ces derniers, ils peuvent en confondre les symptômes avec les effets secondaires du traitement, et les passer sous silence. C’est pourquoi il est important que le personnel médical entretienne un dialogue régulier avec eux et sachent reconnaître les manifestations associées.  Une douleur à la jambe, le plus souvent dans le mollet, associée ou non à une jambe enflée, dure, parfois rouge, est un indice de thrombose veineuse (également appelée phlébite), à l’origine de l’embolie. Les autres symptômes peuvent varier en fonction de la taille du caillot sanguin et de la zone des poumons touchée. Le plus fréquent est un essoufflement s’aggravant à l’effort. Une douleur thoracique subite et intense, rendue plus pénible encore par la respiration profonde, doit alerter. Une toux soudaine et persistante peut apparaître, accompagnée ou non de crachats de sang. La fréquence cardiaque peut parfois augmenter de façon significative (tachycardie). Transpiration excessive, sueurs froides et sensations de vertige sont d’autres indices à surveiller. Le diagnostic est rendu difficile par le fait que ces signaux ne sont pas toujours présents et varient en intensité d’une personne à l’autre. Les examens de débrouillage possibles sont la radiographie du thorax, l’électrocardiogramme, les gaz du sang, le dosage des D-dimères. Ils devront être confirmés par la réalisation d’une tomodensitométrie ou d’une scintigraphie pulmonaire. 1 https://francais.medscape.com/voirarticle/3604222 2 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4348145/